Fait divers

Mille excuses pour ma non-présence ici depuis un petit bout de temps !

(J’ai naïvement cru en passant freelance que j’aurais plus de temps libre pour nourrir ce blog mais pour l’instant, c’est tout l’inverse : je suis submergée de travail, au point d’y consacrer une bonne partie de mes soirées et week-ends… J’ai même lamentablement dû lâcher le NaNo au bout de quelques jours, mais ce n’est que partie remise.)

Je sais que je vous ai pitoyablement laissés en plan avec le dernier agenda ironique sur le thème de la nuit qui était un feuilleton, mais les deux épisodes qui restent arrivent bientôt (je l’espère) !

En attendant, voici un petit quelque chose à vous mettre sous la dent, et qui n’est autre que ma participation à l’agenda ironique de novembre, pour lequel Valentyne a proposé le thème : Polar.

Comme je suis à la bourre jusqu’au bout, j’ai recyclé un texte (plus ironique que littéraire) rédigé il y a quelque temps déjà et inspiré du thème d’une de mes applications de creative writing (je vous en parlais ici), qui était quelque chose comme : « Dernier crime que vous avez commis ». Il prend la forme d’un article de journal*.

Bonne lecture !

*Le nom de l’accusée a été changé.

agenda-ironique-novembre

Rassurez-moi… je ne suis quand même pas la seule criminelle de ce genre, si ?

Publicités

18 réflexions sur “Fait divers

  1. Cette femme est dingue, complètement dingue. Déjà, avoir un placard à « sucreries » » , mais quelle folie, quelle absurdité, quelle perversion. j’en suis malade ! Ensuite manger de ce « produit », cette horreur de graisse  » palmeuse  » considérée elle-même comme un assassin de l’enfance contemporaine; c’est un traumatisme, un acte de terrorisme, un attentat contre la santé d’en avoir dans le plus reculé placard.
    Ce que je préconise, l’étalage de ce produit toxique avec un bulldozer sur une tartine de doigts de pieds des dirigeants de l’entreprise! Na!

    Bon, ce n’est pas tout, je dois aller faire quelques courses pour ce dimanche,… Oui, je reçois la belle famille au grand complet, enfants compris. Il me faudra donc passer au rayon toxique des confiseries pour y trouver la fameuse et infâme pâte. Belle maman n’a qu’à bien se tenir… lol
    Du coup, en lisant cette histoire farfelue dont la « patte » laisse traîner des empreintes pataphysiques, je me dis que j’irai bien voter pour elle. Merci pour le bon moment. 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Je trouve ces conclusions policières quelque peu hâtives !!!
    On parle d’agression au couteau mais peut être n’y-a-t-il que légitime défense face à une crème tentatrice agissant sa noisette de façon outrancière et ostentatoire aux vues et papilles de la supposée coupable.
    Celle-ci n’aurait eu comme seule échappatoire pour desserrer l’étreinte que d’agiter un couteau en sa direction, la lame de celui-ci tomba malencontreusement dans le pot…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s