A photo by Dominik Martin. unsplash.com/photos/vf29T22259I

Mission chaperon – partie 1

Deuxième thème pour cet agenda ironique de septembre tenu par Écritur’bulente et Carnets paresseux : forêt, loup déguisé, rouges-fillettes, nuit. Ayant dépassé le délai de rendu, je joue la carte du hors-jeu jusqu’au bout : ce sera une histoire longue en plusieurs parties. Et comme mon stylo n’a pas voulu vous écrire un conte, ce sera une histoire de « djeunz ». Et pis c’est tout ! La nuit tombait. … Continuer de lire Mission chaperon – partie 1

A photo by Joanna Kosinska. unsplash.com/photos/1_CMoFsPfso

Être juré d’un concours de nouvelles

Connaissez-vous le concours de nouvelles « 48 heures pour écrire » organisé par la maison d’édition numérique Édilivre ? Il s’agit d’un concours particulier puisque les participants n’ont que 48h pour écrire leur texte sur un thème précis. Mais ce n’est pas la seule particularité de ce concours, puisque la possibilité est offerte à tous de devenir juré… Cela a été le cas pour moi l’année dernière et j’ai … Continuer de lire Être juré d’un concours de nouvelles

confetti-985152_1920

La question à 100 000 dollars

Texte mijoté pour le premier thème de l’agenda ironique de septembre tenu ce mois-ci par Écritur’bulente et Carnets paresseux : donner sa langue au chat. Tout s’est déroulé si vite… C’était pourtant une éventualité que je parvienne jusque là, jusqu’à l’ultime question, la question à 100 000 dollars. Je riais nonchalamment lorsqu’elle m’est tombée dessus, droite, franche, limpide. Presque incisive. J’avais quoi ? 30 secondes … Continuer de lire La question à 100 000 dollars

genius-film-937158_w1020h450c1cx393cy366

Genius, le film

Aujourd’hui, je te parle de… cinéma ! Mais il ne s’agit pas de n’importe quel film, puisqu’il aborde l’écriture et l’édition. Cela fait déjà quelques temps que je suis allée voir Genius, et maintenant que je trouve enfin un petit moment pour t’en parler, il ne doit pas rester beaucoup de séances pour aller le voir… Alors, si ça t’intéresse, tu n’as plus qu’à foncer sur … Continuer de lire Genius, le film

carte Hambourg final

Le grand Voyage (avec une majuscule)

– A quoi bon être une minuscule en ce monde cruel ? Bougonnait a en agitant ses empattements. – C’est vrai, répondit b. Dans une carte où tout, absolument tout, est écrit en majuscule, à quoi sert-on, nous, les minuscules ? – Eh oui, ajouta c, on aurait pu accomplir tant dans un journal ou un roman, plutôt qu’un banal plan ! – Fais-moi rêver encore, c, soupira d : … Continuer de lire Le grand Voyage (avec une majuscule)

champagne

Agenda ironique de juillet : les résultats

Ce soir on a tous et toutes sorti les costumes et les robes de soirée, les talons hauts, les noeuds pap’ et les flûtes à champagne pour la cérémonie de remise des prix de l’agenda ironique de juillet. Sans plus tarder, car je vous sens bouillonnants d’impatience devant tant de suspense, voici les écrivains-cuisiniers étoilés par le jury : À la première place (avec 4 … Continuer de lire Agenda ironique de juillet : les résultats

dernier-essai

Agenda ironique : dégustation de la fournée de juillet

L’heure du rendu des copies a sonné et une dizaine de textes savoureux vous sont maintenant offerts à la dégustation. Pour mémoire, le thème de l’agenda ironique de juillet est à retrouver ici. Et c’est Jobougon qui ouvre la danse avec une délicieuse comédie : la scène. Rendez-vous donc sans tarder au Carnet Bleu, chez Casimir, pour picoler des cocktails improbables. Valentyne a, elle, customisé un de … Continuer de lire Agenda ironique : dégustation de la fournée de juillet